Activités

Photo CARTI

Les Radios libres Marocaines accueillent leurs consœurs Africaines
à l’hôtel «Four Seasons Casablanca» mardi 17 mai

À l’occasion du 10ème anniversaire de la libéralisation audiovisuelle au Maroc, et à l’initiative de L’ARTI, l’Association des Radios et Télévisions Indépendantes, présidée par Mr Kamal Lahlou, les onze radios privées marocaines ont tenu une cérémonie haute en couleurs mardi 17 Mai à l’hôtel «Four Seasons Casablanca» durant laquelle les radios africaines libres ont été accueillies pour la création de la CARTI, la Confédération Africaine des Radios et des Télévisions Indépendantes. Un pas de plus vers l’ouverture et l’échange internationaux dans l’expérience éditoriale récréative, professionnelle et d’intérêt général. Une première en Afrique !

La cérémonie a vu la présence du Ministre de la Communication Mustapha ElKhalfi qui a salué la qualité et l’intérêt de l’expérience de la radio libre marocaine et qui n’a pas manqué de rappeler les différents projets de loi qui verront incessamment le jour dans le champ audiovisuel marocain.

De son côté, Nabil Benabdallah, actuel Ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville et ancien ministre de la communication, réputé pour être l’un des architectes majeurs de la libéralisation audiovisuelle effective en 2006, est intervenu pour rappeler le parcours du combattant par lequel le Maroc est passé afin de connaître les premières radios libres. De même, il a insisté sur la réussite incontestable des opérateurs privés dans leur mission de pluralisme, d’information et d’accompagnement de la critique constructive des politiques publiques.

Mme Amina Lamrini, Présidente du Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle, quant à elle, a tenu une allocution très encourageante et prometteuse pour l’avenir du secteur audiovisuel privé, en rassurant ce dernier de la totale disposition du CSCA pour l’accompagner dans toutes les sollicitations possibles, allant de l’amélioration des contenus à la lourdeur des installations techniques, en passant par le développement d’une déontologie et d’une éthique comme deux éléments incontournables dans la prise de conscience et l’éveil des citoyens.

D’autres intervenants comme Kamal Lahlou Président de L’ARTI ou Abdessamad Aboulghali fondateur de Luxe Radio ont insisté sur l’apport des radios libres dans la construction démocratique du Maroc ainsi que sur les enjeux de la radio libre africaine de demain.
La fête a rendu un hommage spécial à Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a libéralisé l’audiovisuel marocain il y a dix ans et qui a tissé, de par sa vision et son dynamisme, un lien étroit, confiant et authentique avec les pays africains, hôtes de cette journée d’exception.

A la fin de cette «journée», la CARTI, la confédération africaine des radios et télévisions indépendantes, a adopté mardi 17 Mai 2016 le projet des statuts soumis à l’assemblée Générale constitutive et voté à l’unanimité pour Mr Kamal Lahlou comme Président de cette nouvelle institution continentale.

Le Bureau exécutif de l’Association des Radios et Télévisions Indépendantes